Page 69

Transcription

( passent des nègres “enfilés par le cou à une longue chaine de fer, comme les grains d’un chapelet, et portant tons des menottes aux bras)

( entrent les évêques dieux noirs et rouges paissants sous la houlette de l’archevêque)

  • 1e évêque dieu

  • quelle époque. Mes enfants vous avez fait là une belle boucherie

( il s’assied sur son trône )

  • 2e évêque dieu

  • Une époque étonnante mes frères: la morue terre-neuvienne se jette d’elle-même s sur les lignes.

( il s’assied sur son trône )

  • 3e évêque dieu

  • Je dis que c’est une époque étourdissante ou stupéfiante à votre gré

( il s’assied sur son trône)

  • 4e évêque dieu

  • Une époque phallique et fertile en miracles

( il rit idiotement et s’assied sur son trône. Les trois premiers évêquesdieux se touchent le front du doigt et désignent le quatrième évêquedieu pour indiquer qu’il est fou.)

  • l’archevêque

  • Allons, j’aime les bêtes de beau pelage: ne tuez pas les chats.
  • ouha. brrouha. ou-ou-ah

( les évêquesdieux se touchent le front du doigt et désignent l’archevêque pour in diquer qu’il a perdu la raison.)

  • l’archevêque

  • Allons, j’entends la flutte perlée des crapauds et le crécellement rugueux des
  • grillons de la nuit. ouah, brrouah.

( les évêquesdieux se lèvent, le groupe sort lentement, chacun trainant derrière soi un hareng-saur attaché au bout d’un fil.)